Alignement et décollage

Alignement et décollage

La communication à l’approche des pistes et sur celles-ci doit être la plus explicite possible de manière à éviter des incursions sur piste d’aéronefs ou de véhicules, des décollages sans autorisations, etc. Ce sont autant d’événements pouvant mener à des accidents.

En ce sens, la rigueur à la radio doit être de mise proche des pistes, à la fois chez les contrôleurs, chez les pilotes, mais aussi chez les conducteurs d’engins au sol (déneigement, effaroucheurs, maintenance, etc.).

Aussi, pour éviter les décollages sans autorisation, le mot « décollage » ne doit être prononcé que dans la clairance de décollage. Avant cela, le mot « départ » doit être utilisé pour désigner l’action de décoller.

Expressions communes

Côté contrôleur :

  • Rappelez prêt au départ.
  • Etes-vous prêt pour un départ immédiat ?
  • TORA depuis intersection F1 1000 mètres.
  • Alignez-vous piste 32 et attendez.
  • Remontez piste 01, alignez-vous et attendez.
  • Piste 20, autorisé décollage, vent 270 degrés, 10 nœuds.
  • Maintenez la position, annulez le décollage, je répète, annulez le décollage (le pilote a reçu la clairance de décollage mais ne l’a pas encore commencé).
  • Stoppez le décollage, je répète, stoppez le décollage (l’avion a commencé son décollage).
  • Autorisé décollage immédiat.

Côté pilote :

  • Demandons départ depuis intersection F1. Quelle est la TORA ?
  • Demandons départ immédiat.
  • Interrompons décollage.

Exemple :

Lille Tour : AirNova 78, derrière l’A320 au décollage, alignez-vous piste 26 et attendez.

AirNova 78 : Derrière l’A320 au décollage, nous alignons piste 26 et attendons.

Lille Tour : AirNova 78, autorisé décollage, piste 26.

AirNova 78 : Autorisé décollage, piste 26, AirNova 78.