Circuit d’aérodrome contrôlé

Circuit d’aérodrome contrôlé

Un circuit d’aérodrome comporte toujours les mêmes branches, qu’il soit contrôlé ou non. Il commence par un décollage, puis la montée initiale, la branche vent traversier, la branche vent arrière, la base, la finale, et enfin l’atterrissage.

En fonction du trafic autour de l’aérodrome et du secteur d’arrivée de l’avion, le contrôle aérien peut le faire s’intégrer dans n’importe quelle branche. Il précisera aussi dans sa clairance, le numéro de l’avion à l’atterrissage.

Dans certains aéroports à forte affluence, il existe des points de passages obligatoires pour s’intégrer dans le circuit.

Expressions communes

Côté pilote :

  • Demandons longue finale piste 24.

Côté contrôleur :

  • Intégrez le début de vent arrière main droite piste 35 droite.
  • Rejoignez directement la finale piste 26.
  • Allongez la vent arrière, cause retardement.
  • Faites un 360 à gauche.

Exemple :

F-GROH : Blagnac Tour, passons EA, demandons de rejoindre la base main gauche piste 14 gauche.

Blagnac Tour : F-HO, négatif cause retardement, intégrez milieu de vent arrière main gauche piste 14 gauche, numéro 2.

F-OH : Intégrons milieu de vent arrière main gauche piste 14 gauche, numéro 2, F-HO.

Blagnac Tour : F-HO, numéro un, rappelez en finale piste 14 gauche.

F-HO : Numéro un, appellerons en finale piste 14 gauche, F-HO.